Que faire en cas de douleur derrière les genoux ?


Santé /

Même si dans l’immédiat, elle n'affecte pas votre mobilité, une douleur derrière les genoux peut être source de complications. Pour éviter que ce soit le cas, il est important de déterminer le problème qu'il sous-tend et comment vous pourriez y faire face.

Retrouver la cause

Un traitement adéquat nécessite une appréciation juste des maux. Dans le cas d'un arrière de genoux qui fait mal, il y a plusieurs raisons possibles. Cette zone, appelée le jarret ou encore fosse poplitée est un confluent de nerfs, de muscles et de veines. Dans le cas des personnes qui sollicitent énormément leurs membres inférieurs, il peut s'agir d'une crampe musculaire. Elle est le plus souvent momentanée. Dans d’autres cas, il peut s’agir :

  • D'un kyste dû à l’accumulation de synovie. On parle de kyste de Baker. Il s’accroît avec le temps.
  • Du croisement d'un ligament. Sur le coup d'un mouvement inopiné, la douleur peut être instantanée. Mais elle peut durer si le problème est plus grave.
  • La thrombose veineuse, arthrose, etc.

Cette liste n'est pas exhaustive. Au contraire, elle peut être allongée et vous en trouverez d’autres en consultant le site. Les maladies dépendent en partie des personnes et du rythme auquel ils sollicitent leurs muscles et les mouvements qu'ils font chaque jour.

La conduite à tenir

Selon le problème de genoux qui affecte votre jarret, un traitement sera préféré à l’autre. Mais en attendant d'avoir l'avis d’un médecin ou pas, vous pouvez vous livrer à des pratiques qui vous seront très bénéfiques. La première qui saute à l’œil de certains est le massage. Oui, en effet, il saura faire des merveilles en retravaillant vos muscles avec douceur. Mais il est tout aussi important que le repos. Celui-ci vous permet de ménager vos muscles et constitue une réponse immédiate et efficace aux douleurs dues à l’excès d’efforts musculaires.

Des problèmes complexes vont par contre nécessiter une intervention médicale. Dans le cas contraire, d'autres moyens peuvent être mis en œuvre. Il s’agit de l'usage d'antalgiques adaptés ou encore la réalisation d’exercices thérapeutiques. Les douleurs derrière les genoux sont donc gérables tant qu'elles ne sont pas graves.